Après le dernier ciel

Hommage circassien à Mahmoud Darwich

Marion Collé

Après le dernier ciel naît d’une invitation de l’Institut du monde arabe de Paris, qui propose à Marion Collé de créer une performance circassienne en hommage au poète Mahmoud Darwich. Entourée d’une équipe de créateurs, elle s’inspire du poème “La Terre nous est étroite”, issu du recueil du même nom, pour en proposer une traduction circassienne, sonore et lumineuse.

“Au plateau, sur les fils, par la lumière et par le son, il y a matière à exprimer cet endroit de tension, et de chercher à traduire cette poésie qui est vitalisante, éclatante, profonde. Faire face, traverser, être traversé par des élans forts, la nécessité d’un engagement et d’une réflexion sur le monde, partagée, tels seront les axes de travail pour cette création en hommage à ce grand poète qu’est Mahmoud Darwich.” Marion Collé

La création a lieu le 22 septembre 2018 dans l’auditorium de l’Institut du monde arabe à l’occasion d’une soirée en hommage au poète disparu. Elle est ensuite reprise à Bozar – Bruxelles dans un format in situ pour le Hall Horta le 21 novembre 2018.

A lire : La Terre nous est étroite, et autres poèmes, Mahmoud Darwich, Editions Gallimard, 1986

Aucune représentation en ce moment

Distribution

Sur une proposition de Marion Collé / Collectif Porte27
Fildeféristes Marion Collé et Arthur Sidoroff
Scénographe lumière Sylvie Mélis / Le Scratch de la méthode
Créateur son Alexis Auffray
Avec la voix de Raymond Hosny
Responsable des accroches Fred Sintomer
Régie lumière Titouan Lechevallier
Administration Anne Delépine
Production, diffusion, communication Marie Pluchart et Julie Mouton / Triptyque Production

Mentions de production

Production Collectif Porte27
Coproductions Institut du monde arabe, Paris
La Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne

X