FIL FREE D’URGENCE

Temps de pratique libre pour fildeféristes (dé)confinés

Deux temps de pratique libre, pour permettre à plusieurs fildeféristes de s’entraîner, seront accueillis en novembre et décembre sous le chapiteau de Cirk’Éole (Montigny-les-Metz). Ce sera également l’occasion pour les participants de rencontrer les étudiants de l’école préparatoire. Merci au Cirk’Éole pour sa réactivité et son soutien ! 

CHIARA MARCHESE
LE POIDS DE L’ÂME – TOUT EST PROVISOIRE

Les premières résidences du Poids de l’âme – tout est provisoire ont pu se maintenir, l’occasion pour l’équipe de se rencontrer pour la toute première fois autour du spectacle en création. 
Merci au Nouveau Relax à Chaumont, à l’Espace Périphérique de la Villette et à Circusnext d’avoir tenu dans la tempête ! 

Après un parcours qui l’a menée des Beaux arts au Centre national des arts du Cirque, Chiara Marchese explore les rapports entre cirque et marionnette. Dans Le Poids de l’âme – tout est provisoire, elle transforme son agrès, le fil souple, pour mieux le faire entrer en dialogue avec une marionnette à taille humaine, conçue à partir d’un entrelacs de minces ficelles. Toutes ces lignes forment des images qui se rapprochent du dessin, faisant signe vers les arts visuels. Leur fragilité apparente vient résonner avec la notion d’instabilité qui est au coeur du travail de Chiara Marchese, entendue sous toutes ses formes : physique, mentale, matérielle. Elle se traduit aussi, dans Le Poids de l’âme, par la recherche du lien, sensible et précaire, qui unit pulsion et rationalité dans nos cerveaux d’humains instables.

Lire le dossier

MARION COLLÉ
TRAVERSER LES MURS OPAQUES

(ANCIENNEMENT LA FAIBLESSE DU MYOCARDE)

En recherche : soulèvement automnal sur le fil – Cirk’Eole – Montigny-les-Metz – 2020

Après une résidence collective au mois de septembre, l’écriture et la réflexion se poursuivent hors du plateau pour cette création en forme de soulèvement(s) pour six interprètes-créateurs fildeféristes, trapézistes et cordistes. 

L’envie se précise d’une traversée fragmentaire, dans une obscurité qui se répand jusqu’au jaillissement de la lumière. Des espaces pluriels sont envisagés, et leur définition est au coeur de la création : où s’exprimera cette volonté de puissance, ce soulèvement multiple ? Ces axes de réflexion animeront les prochaines semaines avant un prochain rendez-vous commun au mois de février. 

Lire le dossier

VASIL TASEVSKI
VILLES ENDORMIES

Quelques images prises pendant cette dernière résidence, consacrée à la conception d’un espace intimiste.

Une nouvelle résidence de recherche s’est tenue à Cirk’Éole à Montigny-les-Metz autour de ce projet de création pour l’horizon 2023. A partir d’un espace créé par le plafond lumineux de 1080 leds créé par Vasil pour l’installation Mémoire d’un vol, utilisé comme agrès, une partition circassienne et chorégraphique s’inventera, explorant la thématique du sommeil comme espace d’affranchissement du réel. 

Lire le dossier

Le collectif s’agrandit

À compter de 2020, le Collectif Porte27 accompagnera Chiara Marchese dans le développement de son projet, Le Poids de l’âme – tout est provisoire, création à la croisée du fil et de la marionnette. 

L’horizon / image et poésie

Temps de recherche sur la notion d’horizon.

Villes Endormies / en création

On peut être en retrait / video poème

I woke up in motion

Le poids de l’âme – tout est provisoire / Chiara Marchese

Un film de Véronique Caye à partir du poème “Ad Hominem” de Marion Collé