Au bord de cet abîme

Marion Collé, Chloé Moura & Vasil Tasevski

« j’ai rassemblé mes morceaux
et les ai confiés à mon reflet
mais dans le reflet je n’ai pas vu de reflet
j’ai ramassé ma voix […]
en quête de ce qui n’est plus
en arrivant sur le trottoir des réfugiés
elle s’est évaporée »

Fadwa Suleimane

Poèmes sur le fil inspirés des textes de Fadwa Souleimane

Résistante, au cœur du chaos, Fadwa Souleimane n’a eu de cesse de rassembler les débris jusqu’à en perdre sa voix.  Pour cette Nuit de la poésie, nos corps sur le fil incarneront ses mots, sa langue, véritable barrage à la peur, à la guerre et à l’horreur. Ils seront, saillants, en quête d’équilibre, les porte-voix de l’écriture de Fadwa Souleimane. Nous tenterons, jusque dans la fragmentation, au cœur même du plus grand déséquilibre, de dire la nécessité de s’adresser, à l’autre, lorsque tout chute, disparaît et se tait.

Nuit de la poésie à l’Institut du Monde Arabe, Paris, nuit du 11 au 12 novembre 2017

 

DISTRIBUTION

Chloé Moura et Marion Collé : fil
Julien Lefeuvre : rigger, régisseur
Vasil Tasevski : lumière, images

Mentions de production

Production Collectif Porte27/ Coproduction l’IMA – Paris

X